Environnement

Notre village s’est installé au confluent de l’Aubetin et du Grand Morin. Les 2 cours d’eau ont creusé le plateau, créant une petite vallée limoneuse bordée de coteaux. Deux ponts franchissent le Grand Morin, et deux autres franchissent l’Aubetin, souvent à l’emplacement d’ancien gués. Des moulins se sont installés sur les berges, et des fermes furent bâties sur les plateaux. Autour de ces ponts, moulins et fermes se sont développés la plupart des nombreux hameaux qui constituent Pommeuse.

Les constructions traditionnelles sont en pierre des champs, sur deux niveaux, et coiffé d’un toit à double pente couvert de tuiles plates petit format qui a depuis longtemps remplacé le chaume. Les façades des habitions étaient enduites à la chaux, les bâtiments annexes gardant le plus souvent leurs pierres apparentes. Les habitations se regroupent autour d’un puits, d’un lavoir, d’une cour.

Malgré la transformation du moulin de Courtalin en papeterie au 18è siècle, puis un siècle plus tard pour le travail de l’aluminium, et la fermeture de cette industrie en 1971, l’empreinte industrielle est confinée sur une zone très limitée du hameau. D’autres industries ont également prospéré sur la commune, comme l’usine de machine outils installée dans un ancien moulin à huile au Poncet au 18è siècle, ou plus récemment une forge dans le bourg, elle aussi démolie.

Après guerre, les constructions de petits quartiers ouvriers, les lotissements plus récents, et la construction d’un habitat dispersé font grossir tous les hameaux, au point d’en relier certains.

Cependant, les diverses municipalités limitent attentivement cette expansion afin de préserver le village et son organisation particulière.

Ainsi Pommeuse est-il resté un village bucolique. Autrefois couverts de plus de 180ha de vigne, le phylloxera a ravagé les coteaux de Pommeuse, couverts aujourd’hui de champs et prairies. Quelques vieux vergers subsistent.

Les champs ou les bois continuent de séparerPromenade les hameaux, reliés par de nombreux sentiers ou chemins. En 2014 a été inaugurée la Promenade du Grand Morin, qui relie sur la rive gauche du Grand Morin le Bourg et Tresmes, distants de près de 2 km. Ce cheminement serpente entre bassins en herbe et méandres des deux rivières, laissant la part belle aux plantations, et accueillant de nombreux animaux, mais aussi des promeneurs et des sportifs qui profitent de ce bel environnement et du parcours de santé.

S’étalant sur 1200 Ha, les 21 hameaux de Pommeuse comptent près de 2 800 habitants aujourd’hui.